Ils ne sont affiliés à aucun club mais participent à la plus grande compétition africaine de football. En recherche d’emploi, dans une mauvaise passe, en fin de contrat depuis peu, préretraités ou déjà reconvertis, ils retrouvent une équipe et les terrains à l’occasion de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, au Gabon.

Anthony Mfa Mezui (25 ans, gardien, Gabon)

Capture d’écran 2017-01-18 à 23.41.17.png
Anthony Mfa Mezui a évolué dans les équipes du FC Metz de 2002 à 2016.

Formé à Metz, il y fait toutes ses classes et intègre le groupe pro en 2010, après avoir remporté la Coupe Gambardella. Il est numéro 1 alors que le club évolue en Ligue 2 et participe à la montée en Ligue 1 en 2014. Le FC Metz redescend l’année suivante, il ne fait alors plus partie du projet. Durant la saison 2015-2016, il est prêté au RFC Seraing, en deuxième division belge, avant que son contrat ne se termine en juillet.

Pendant cette CAN, il est troisième dans la hiérarchie des gardiens chez les Panthères, derrière Didier Ovono (33 ans, KV Ostende, D1 belge) et Yves Bitséki (33 ans, CF Mounana, D1 gabonaise).

Emmanuel Adebayor (32 ans, attaquant, Togo)

Capture d’écran 2017-01-18 à 23.56.49.png
A trente-deux ans, Emmanuel Adebayor est à la recherche de son huitième club.

On ne compte plus les clubs prestigieux par lesquels l’attaquant togolais est passé : Monaco, Arsenal, Manchester City, Real Madrid ou encore Tottenham. Sans club depuis juillet, après une dernière pige de six mois à Crystal Palace, il est pressenti pour s’engager avec Lyon à la trêve estivale. L’opération est finalement avortée. Il déclare par la suite avoir refusé l’offre lyonnaise car le contrat proposé l’aurait empêché de participer à la CAN avec son pays.

Pendant cette CAN, il est titulaire à la pointe de l’attaque de la sélection togolaise.

Kossi Agassa (38 ans, gardien, Togo)

Capture d’écran 2017-01-19 à 00.02.00.png
Le vétéran a évolué une grande partie de sa carrière sous les couleurs du Stade de Reims.

Sa carrière connaît un véritable rebond au Stade de Reims en 2008, où il grappille du temps de jeu puis finit par gagner une place de titulaire au cours de la saison 2010/2011. L’année suivante, Reims valide son ticket pour la Ligue 1 notamment grâce à une saison exceptionnelle du portier. Après quatre saisons dans l’élite du football français et à un an du terme de son contrat, alors que le club vient de redescendre, le gardien togolais reçoit une proposition de résiliation de la part de ses dirigeants. Attendu pour une pige à l’US Granville (CFA) en septembre 2016, Kossi Agassa reste finalement sans club.

Pendant cette CAN, il est titulaire dans les buts des Eperviers, devant Cédric Mensah (27 ans, Le Mans, CFA 2) et Baba Tchagouni (26 ans, FC Marmande, CFA 2).

Bocundji Ca (30 ans, milieu, Guinée-Bissau)

Capture d’écran 2017-01-19 à 00.05.13.png
Bocundji Ca a porté le brassard de capitaine des Djurtus pendant cinq ans.

En douze ans, Bocundji Ca a beaucoup voyagé, de la Ligue 1 (Nantes, Nancy, Reims) à la Ligue 2 (Tours, Châteauroux, Paris FC). Et puis, il y a un an, le 15 janvier 2016, sans le savoir, il a joué son dernier match en club face au Havre. Alors sous les couleurs du Paris FC, il est remplacé à la 60e minute par Ech Chergui. Capitaine de la sélection bissau-guinéenne ces cinq dernières années, quand en fin de contrat, l’été dernier, il n’a trouvé aucun club qui accepte de le libérer pour les matches de Coupe d’Afrique, il a décidé de ne signer nulle part et de rester libre, jusqu’à la CAN.

Pour le début de cette CAN, il est remplaçant, concurrencé au milieu par Francisco Junior (25 ans, Stromsgodset, D1 norvégienne), Nanissio (25 ans, Gil Vicente, D2 portugaise) ou Toni Silva (23 ans, Levadiekos, D1 grecque).

Papa Massé M’Baye Fall (31 ans, gardien, Guinée-Bissau)

Capture d’écran 2017-01-19 à 00.15.12.png
Le « vétéran » des Djurtus est aujourd’hui entraîneur.

Ce Sénégalais de naissance, Bissau-guinéen d’adoption a été appelé à jouer le tournoi africain avec les Djurtus. S’il a rejoint la sélection en juin, habituellement il ne joue dans aucune équipe. Son job est d’entraîner les gardiens du club régional andalou d’Aguadulce Sports, situé dans la petite ville de la province d’Alméria, Roquetas de Mar. Il a auparavant gardé les buts de plusieurs clubs andalous comme City Vícar ou Las Norias, ainsi que du SV Meppen Union, club de division régionale allemande. Il est le seul joueur de l’équipe nationale bissau-guinéenne de plus de trente ans et son état d’esprit ainsi que ses aptitudes à motiver ses partenaires sont un plus pour cette jeune nation.

Pendant cette CAN, il est troisième dans la hiérarchie des gardiens chez les Djurtus, derrière Jonas Mendes (27 ans, Sport Club Vianense, D3 portugaise) et Rui Dabo (22 ans, Cova da Piedade, D2 portugaise).

Isaac Isinde (25 ans, défenseur, Ouganda)

Capture d’écran 2017-01-18 à 23.50.19.png
Le contrat d’Isaac Isinde s’est terminé au mois de décembre.

Son contrat arrivant à terme, aucun accord n’ayant été trouvé pour une prolongation, son club de St George FC (Ethiopie) le libère en décembre 2016. En cinq ans passés au club, il remporte 4 titres de champion et une coupe nationale. Il a décidé de se concentrer sur la CAN avant d’étudier toutes propositions de clubs.

Pendant cette CAN, il est titulaire au sein de la défense de la sélection ougandaise, évoluant dans la position de défenseur central.

M.R

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s