Champions incontestés dans leur pays (FC Copenhague, Celtic Glasgow, Dudelange, The New Saints), outsiders en quête d’exploit (FK Kukësi, Hoffenheim, HNK Rijeka, Europa FC, FC Differdange, Basaksehir), clubs historiques de retour sur le devant de la scène (Real de Madrid, Chakhtior Donetsk), ils ont la particularité d’avoir terminé l’année invaincus. Focus sur les douze forteresses imprenables des championnats de première division européens.

Albanie : FK Kukësi (18 matches, 9 victoires, 9 nuls) – 1er / 10

Capture d’écran 2017-01-07 à 05.51.50.png
Le FK Kukësi avant une rencontre d’Europa League face à l’Austria Vienne.

Cinq ans seulement après avoir rejoint l’élite du football albanais, le club basé à Kukës, ville isolée du nord-est du pays sur la route du Kosovo, joue les premiers rôles. Après avoir débuté par quelques exploits dès sa première saison en Super League, avec une demi-finale de coupe d’Albanie et une seconde place en championnat, le FKK atteint la finale de la compétition les trois années suivantes et termine toujours sur le podium. 2016 est l’année de la consécration. Le FK Kukesi remporte enfin la coupe nationale et accroche même la Supercoupe. Le club est invaincu à la trêve hivernale et compte un bilan de neuf victoires, dont huit à domicile et neuf matches nuls, dont huit à l’extérieur, en dix-huit journées. Premier, le FKK devra se méfier du Partizani Tirana, qui le suit à la trace, un point derrière et du sextuple champion d’Albanie en titre, le Skënderbeu Korçë, troisième, à quatre points.

Météo actuelle : ensoleillé puis nuageux en fin d’après-midi (-15°).

Prochain match le 21 janvier contre Vllaznia (6e).

Allemagne : TSG 1899 Hoffenheim (16 matches, 6 victoires, 10 nuls) – 5e / 18

Capture d’écran 2017-01-07 à 06.17.25.png
Le milieu de terrain allemand Nadiem Amiri (20 ans) est l’une des promesses du club.

Si le duel entre le Bayern Munich, champion en titre, et le promu Leipzig fait l’objet de toutes les attentions, il faut se rendre dans la région de Stuttgart, dans une petite bourgade de 3000 habitants nommée Hoffenheim, pour voir jouer la seule équipe encore invaincue en Bundesliga cette saison. Une série de seize matches sans défaite pour le tout jeune entraîneur Julian Nagelsmann (29 ans) et ses hommes, grâce à un record européen de matches nuls. En effet, cette saison, Hoffenheim a partagé les points à dix reprises. Une série de résultats nuls qui explique la cinquième place des Bleu et Blanc. Ces derniers ont bien du mal à conserver le score jusqu’au coup de sifflet final. Ils ont été rejoints lors de six rencontres, trois fois en toute fin de match. Pire, en trois occasions les hommes de Nagelsmann ont abandonné deux points alors que leurs adversaires ont été réduits à dix assez tôt dans la rencontre. Des défaillances qui ne doivent en rien dévaluer la performance d’une équipe qui s’appuie en grande partie sur sa formation et de jeunes éléments tels que Niklas Sule (21 ans) ou Nadiem Amiri (20 ans).

Météo actuelle : ciel couvert (-10°).

Prochain match le 21 janvier contre Augsbourg (12e).

Croatie : HNK Rijeka (20 matches, 16 victoires, 4 nuls) – 1er / 10

Capture d’écran 2017-01-08 à 15.09.48.png
Frank Andrijasevic félicité par son coéquipier du HNK Mario Gavranovic.

Nous voyageons chaque année en Croatie via la Ligue des Champions et n’avons l’occasion de visiter que sa capitale, Zagreb. Après son zéro pointé dans la plus grande compétition européenne cette saison (Six défaites, aucun but inscrit), le Dinamo Zagreb semble également marquer le pas en championnat. Et c’est son principal concurrent cette saison, le HNK Rijeka, qui en profite. Premier et invaincu, avec un matelas de six points sur son dauphin zagrebois, après avoir terminé second ces trois dernières saisons, le HNK n’entend pas laisser passer sa chance cette année. Troisième ville du pays, derrière Zagreb et Split, Rijeka pourrait voir pour la première fois son nom inscrit au palmarès de la MAXtv Prva HNL. Pour cela, le HNK compte sur son duo infernal, Franko Andrijasevic-Alexander Gorgon, auteurs de seize buts à eux deux.

Météo actuelle : ensoleillé ( -6°).

Prochain match le 18 février contre Osijek (3e).

Danemark : FC Copenhague (21 matches, 16 victoires, 5 nuls) – 1er / 14

Capture d’écran 2017-01-07 à 21.52.49.png
Malgré le froid, l’ambiance est souvent très chaude au Telia Parken de Copenhague.

Avec onze points d’avance sur leur éternel rival et voisin Brøndby, qu’ils affronteront assez sereinement à la reprise en février lors du New Firm, les Copenhaguois survolent la Super Liga. Le club de la capitale du Danemark qui a fondé son palmarès dans les années 2000, avec pas moins de dix titres remportés lors des seize dernières saisons, est resté invaincu lors des vingt-et-une premières journées du championnat 2016-17 ! Bonus de fin d’année : après s’être très bien comporté en Ligue des Champions, finissant 3e avec neuf points, derrière Leicester et le FC Porto, les Copenhaguois ont été reversés en l’Europa League. Si les Danois peuvent compter sur une attaque très complémentaire pour aller chercher un nouveau titre national, avec pas moins de sept joueurs ayant inscrit de quatre à six buts, dorénavant ils devront faire sans leur capitaine emblématique, Thomas Delaney, qui a rejoint le Werder de Brême cet hiver.

Météo actuelle : ciel totalement couvert (0°).

Prochain match le 19 février contre Brøndby (2e).

Ecosse : Celtic FC (20 matches, 19 victoires, 1 nul) – 1er / 12

Capture d’écran 2017-01-08 à 02.15.29.png
Moussa Dembélé a encore fait des misères à la défense des Rangers.

Et si le Celtic, invaincu depuis le début de la saison, tombait pour son tout dernier match de l’année, un 31 décembre, à l’occasion du Old Firm, éternel derby de Glasgow, face au rival des Rangers ? Et bien non, pas de fin dramatique à la série des Vert et Blanc. Pas de fin du tout. Dix-neuvième victoire des hommes de Brendan Rodgers en vingt rencontres. Seul petit regret de ce parcours presque parfait, deux points oubliés en route face à la lanterne rouge de Scottish Premiership, Inverness. Mais septembre est déjà loin et le Celtic peut se targuer d’avoir remporté une folle série de 7 matches au mois de décembre, avec des rencontres programmées tous les 3 jours. Avec 19 points d’avance sur les Rangers, deuxièmes avec un match de plus, le Celtic Glasgow et Moussa Dembélé courent vers un sixième sacre consécutif.

Météo actuelle : Ciel couvert et pluies faibles (8°).

Prochain match le 25 janvier contre St Johnstone (5e).

Espagne : Real Madrid CF (16 matches, 12 victoires, 4 nuls) – 1er / 20

Capture d’écran 2017-01-08 à 15.04.31.png
Seulement deux défaites depuis qu’il est arrivé sur le banc du Real, il y a un an.

Le Real Madrid de Zidane a conclu l’exercice 2015-16 en remportant une onzième Ligue des Champions (face à l’Atlético de Madrid, 1-1, 5-3 t.a.b). Il a entamé la saison 2016-17 sur le même rythme avec une victoire en Supercoupe d’Europe (face au FC Séville, 3-2), puis a terminé l’année civile avec un succès en Coupe du Monde des Clubs, au Japon (face au Kashima Antlers, 4-2). Le tout en enchaînant une série de 37 matches sans défaite, toutes compétitions confondues. A la trêve, le Real de Madrid est installé en tête de la Liga, avec trois points d’avance sur le FC Barcelone et un match en retard à disputer contre un FC Valence, bien mal en point. Dire qu’après quatre matches nuls en septembre, la presse ibérique avait comme un doute. Trois mois plus tard, une invincibilité préservée et un trophée de plus dans la hôte du père Zidane le font élire homme de l’année. On oublierait presque que le dernier titre de champion des Merengues remonte à cinq ans.

Météo actuelle : ensoleillé (8°).

Prochain match le 15 janvier contre le FC Séville (2e).

Gibraltar : Europa FC (11 matches, 10 victoires, 1 nul) – 1er / 10

Capture d’écran 2017-01-08 à 16.00.46.png
Comme ses neuf concurrents de Premier Division, Europa FC évolue au Victoria Stadium.

Quelle est la particularité du championnat de Gibraltar ? De par la faible superficie de l’état et son manque d’infrastructures, tous les clubs sont domiciliés dans le même stade : le Victoria Stadium, enceinte minimaliste de 5000 places, collé aux pistes de l’aéroport. Résultat, les cinq matches de chaque journée ont lieu au même endroit et sont étalés sur 4 jours. La pelouse souffre en attendant l’inauguration, prévue cette année, d’un stade flambant neuf à la pointe méridionale du pays. Une contrainte de l’UEFA, organisation que Gibraltar a rejoint il y a maintenant trois ans. Deuxième des deux précédentes éditions d’un championnat créé il y a 122 ans et pourtant méconnu, les Vert et Noir d’Europa FC seraient-ils en passe de mettre un terme à quatorze ans de règne des Rouge et Noir de Lincoln Red Imps, dont la majorité des joueurs de la sélection nationale sont issus ? C’est toute l’intrigue qui plane au-dessus du territoire d’outre-mer britannique.

Météo : intervalles nuageux (14°).

Prochain match le 7 janvier contre Manchester 62 (7e).

Luxembourg : FC 91 Dudelange (13 matches, 10 victoires, 3 nuls) – 1er / 14 – et FC Differdange 03 (13 matches, 9 victoires, 4 nuls) – 2e / 14

Capture d’écran 2017-01-08 à 16.31.12.png
Vingt-deux kilomètres et deux points séparent Dudelange et Differdange.

Qui se souvient de la première titularisation de Javier Pastore sous les couleurs du Paris Saint-Germain néo-qatari, le 18 août 2011, dans un stade municipal de 2400 places ? Peut-être les habitants de Differdange, venus soutenir leur équipe lors du tour préliminaire de Ligue Europa (victoire 4-0 des Parisiens) et assister à la meilleure performance de l’histoire du club luxembourgeois en compétition européenne. L’équipe aujourd’hui entraînée par le Français Pascal Carzaniga, est invaincue et bien accrochée à la deuxième place d’une BGL-Ligue qu’elle n’a jamais remporté, deux petits points derrière le champion en titre, le FC 91 Dudelange, qui tentera lui d’accrocher un treizième titre en dix-huit saisons. Pour ce faire, le FC91 pourra compter sur son attaquant bosnien, Sanel Ibrahimovic. Aucun lien.

Météo actuelle : ciel couvert (0°).

Prochains matches le 12 février contre Kaerjeng (13e) et Niedercorn (4e).

Pays de Galles : The New Saints (21 matches, 21 victoires) – 1er / 10

Capture d’écran 2017-01-08 à 17.21.12.png
Ryan Brobbel, Greg Draper et Christian Seargeant sont les piliers de TNS.

Le lundi 26 décembre, avec une journée de retard, les champions gallois de The New Saints ont déposé une 26e victoire consécutive sous le sapin de leurs supporteurs et égalé le record de l’Ajax du mythique Johan Cruyff (1972). Le 30 décembre, avec une journée d’avance, ils ont fêté l’arrivée de la nouvelle année en enregistrant une 21e victoire cette saison, la 27e série en cours, battant par là même le record du monde de victoires pour un club professionnel. Costaud pour un club établi à l’origine dans un village gallois de 1000 âmes, Llansantffraid. S’ils planent aujourd’hui sur la Welsh Premier League, comptant 21 points d’avance sur leur premier poursuivant, à une journée de la fin de la saison régulière, c’est que les New Saints se sont développés depuis 2003. Un jumelage avec le club anglais de la ville frontalière d’Oswestry, une école de football pour tenter de combler l’écart avec la formation galloise de rugby et un bilan de dix titres nationaux ces douze dernières saisons.

Météo actuelle : intervalles nuageux (7°).

Prochain match et dernier de la saison régulière le 14 janvier contre Newton (10e).

Turquie : Istanbul Basaksehir (16 matches, 10 victoires, 6 nuls) – 1er / 18

Capture d’écran 2017-01-08 à 17.48.08.png
Troisième club stambouliote pour Emre après Galatasaray et Fenerbahçe.

En terme de notoriété, il n’est pas usurpé de dire que Basaksehir, à égalité avec son voisin Kasimpasa, pointe à la quatrième place des clubs stambouliotes de Super Lig turque, derrière les historiques Besiktas, Fenerbahçe et Galatasaray. Pourtant, cette saison, le club du district de Basksehir, situé à l’est de la plus grande ville de Turquie, est invaincu. Il est même parvenu à faire tomber Fenerbahçe, dans une rencontre pendant laquelle ils furent longtemps en infériorité numérique (1-0), à s’imposer à Galastaray après avoir été menés (2-1) et à ramener un point de la Vodafone Arena de Besiktas (1-1). S’ils ne marquent pas énormément, les Orange et Bleu encaissent peu de buts (11), notamment grâce aux prouesses de leur gardien international, Volcan Babacan. Cela sera-t-il suffisant pour conquérir un premier titre de champion et mettre fin à l’hégémonie des trois ogres stambouliotes qui se partagent aujourd’hui 51 des 58 titres nationaux distribués ?

Météo actuelle : intervalles nuageux, risque de neige (-4°).

Prochain match le 15 janvier contre Kayserispor (16e).

Ukraine : FK Chakhtior Donetsk (18 matches, 16 victoires, 2 nuls) – 1er / 12

Capture d’écran 2017-01-08 à 18.20.17.png
Le Chakhtior a terminé l’année par un succès chez son rival du Dynamo Kiev (3-4).

Cette saison le Chakhtior a failli, par deux fois. Contre le rival du Dynamo Kiev, à domicile, abandonnant un point à leur adversaire, puis lors du derby de Donetsk, face à l’Olimpik, partageant une nouvelle fois les points. Outre cette mauvaise passe, le Chakhtior a remporté 16 de ses 18 matches de championnat, et comme si cela ne suffisait pas, il a fait carton plein en Ligue Europa, avec 6 victoires en autant de rencontres disputées. Le tout agrémenté d’un total de 62 buts inscrits dans les deux compétitions, toujours à l’extérieur, puisque le club de Donetsk dispute ses rencontres à Lviv, à environ 1300 km de ses bases, depuis maintenant deux ans et le début du conflit opposant l’Ukraine à la Russie. Si le titre a échappé au club ces deux dernières années, il est quasi certain que les hommes de Paulo Fonseca, forts de treize points d’avance, ne laisseront personne s’en emparer cette saison.

Météo actuelle : ciel couvert, risque de neige (-2°).

Prochain match le 25 février contre Vorskla (6e).

M.R

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s